Le grand V
Le grand V : ensemble de petits parcours effectués de façons diverses et variées avec pour objectif de découvrir de petites choses et de revenir au point de départ sans revenir en arrière.

Menu

Accueil
Qui sommes-nous?
notre itinéraire
Boite à messages
Restez informé
Album photo

Rubriques

00 Avant le depart
01 France
02 Andorre
03 Espagne
04 Ethiopie
05 Kenya
06 Tanzanie
07 Zambie
08 Inde
09 Nepal

Sites favoris



Les chutes Victoria

Après une bonne nuit de repos, on profite de la navette organisée par l'hôtel de backpackers, trouvé la veille, pour nous rendre aux chutes. À peine entrés dans le parc qu'une légère bruine commence à tomber alors qu'on se trouvait encore à 600m des chutes et que le ciel était bleu. Quelques singes se cherchent les puces sur le chemin ou jouent dans les arbres environnants. Pas du tout impressionnés par notre présence, c'est à se demander qui est le visiteur. Quelques photos plus tard, on se retourne pour continuer notre chemin et là, un trou dans la végétation nous permet juste de les apercevoir et déjà la grandeur des lieux nous impressionne, jugez donc...

 



On se détourne assez vite de cette magnifique vue pour prendre un autre chemin pour contourner les chutes et se retrouver au dessus. Là, on se retrouve à 10 mètres au dessus du point de chute, le débit nous empêche de nous baigner. On nous a expliqué que si l'on vient en novembre, on peut se baigner au point de pouvoir regarder l'eau tomber. Un panneau nous a juste indiqué que la baignade n'était pas interdite mais à nos risques et périls, bon à savoir.

Un deuxième chemin nous a amené en face des chutes où la bruine se transforme d'un coup en pluie tropicale, résultat des remous de l'eau. À partir de là, le poncho ou le short de bain est de rigueur. Nous optons pour le deuxième pour mieux apprécier l'intensité du phénomène

 



Un troisième chemin nous plonge dans une gorge voisine. Le décor change pour laisser place à une forêt tropicale qui finit par déboucher sur le fleuve engendré par les chutes d'où on aperçoit les chutes au loin ainsi que le pont faisant la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe.

 



Nous ressortons enfin du parc pour passer le poste frontière ce qui nous permet de se rendre sur le pont vu précédemment ,  qui nous donne  encore une vue magnifique de ces gorges. 5 jours et 2400 km plus tard nous ramènent à Bagamoyo où nous reprenons ce rythme qui nous a tant plu avant de partir pour la Zambie (plage, baignade et bière-pétanque). La vie est belle !
 



Publié à 16:59, le 10/02/2012, dans 07 Zambie, Livingstone
Mots clefs :
Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

le train train quotidien

Les chutes Victoria nous intéressent depuis un moment mais ne sont pas sur l'itinéraire que l'on  s'était fixé. Par chance, nous apprenons l’existence du TAZARA (Tanzanie Zambie Rail way) qui relie la Tanzanie à la Zambie en quelques jours de voyage, On se rend donc à Dar-Es-Salam pour faire notre réservation, pour un train le vendredi vers 14h. Nous retournons  ensuite à Bagamoyo pour attendre le vendredi et continuons notre trépidant programme de bronzette, longue marche sur la plage, baignade et bière-pétanque .Retour à Dar où nous attendons le train en compagnie de quelques autres voyageurs venant de différents pays ainsi que  quelques centaines d'autres voyageurs répartis dans la vingtaine de wagons que compte le train. Après les 10h de retard, ce qui nous fait partir vers minuit, nous passons  4 jours et 3 nuits à regarder le paysage. La frontière se passe dans le train, des agents montent et font tous les wagons pour demander les visas. Bien évidemment, nous avons oublié de prendre assez de dollars pour nous acquitter du droit d'entrée dans le pays. Il a  fallut négocier et le faire en arrivant à New Kapili Mposhi en Zambie.

 



Une fois en règle pour entrer dans le pays et un bus plus tard, nous voici à Lusaka, Capitale de la Zambie où nous avons une nuit à passer avant le prochain bus. Un congolais qui nous a pris en sympathie, a décidé de nous aiguiller dans la ville, en nous indiquant l'hôtel le moins cher qu'il connait et en nous payant le taxi aller et retour entre la station de bus et l'hôtel. Un dernier bus et nous voici enfin à Livingstone après 5 jours de voyages pour parcourir les 2300km du trajet.



Publié à 09:56, le 1/02/2012, dans 07 Zambie, Kapiri Mposhi
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien